dimanche 16 novembre 2014

John Green - La face cachée de Margo (Paper Town)

John Green :

La face cachée de Margo (Paper Town) :





Première critique ! Yay *fait péter le champagne* (oui j'aime fêter n'importe quoi) 

La face cachée de Margo (Paper Town) de John Green 

Résumé de la quatrième de couverture : Personne ne s'intéresse vraiment aux choses importantes. Mar-go-Roth-Spie-gel-man, le nom aux six syllabes qui fait fantasmer Quentin depuis toujours. Alors forcément, quant elle s'introduit dans sa chambre, une nuit, par la fenêtre ouverte, pour l'entraîner dans une expédition vengeresse, il la suit. Mais au lendemain de leur folles nuit blanche, Margo ne se présente pas au lycée, elle à disparut. Quentin saura-t-il décrypter les indices qu'elle lui à lassé pour la retrouver ? Plus ils s'en approche, plus Margo semble lui échapper.

Avant tout il faut savoir que je suis une grande fan de John Green. Tous les livres que j'ai lu de lui (c'est-à-dire presque tous) sont tellement bien écrits, sans fioritures, une écriture simple et on se plonge très rapidement dans le livre jusqu'à ne plus pourvoir le lâcher.

Dans la face cachée de Margo, John Green aborde des sujets que nous connaissons tous, les amis, l'envie d'aventure, le simple fait de savoir qu'une personne n'est pas forcément ce qu'elle prétend être... Je pense que c'est pour ça que l'on s'identifie facilement a son héro, Quentin.

En effet on a tous rêvé au moins une fois de tomber sur un message crypté qui nous lancera dans une aventure incroyable, ou encore de tout plaquer et partir sur les routes du monde juste pour le fait d'apprécier le voyage.

Enfin d'un point de vu plus philosophique je dirais, l'auteur nous montre que parfois la préparation d'un voyage ou d'un projet, nous donne plus d’excitation, d'espoir, de joie, que l'aboutissement même de l'aventure. Il me semble que c'est Rousseau qui parlait de ça mais mes cours de philo remontent à assez loin.

Pour finir, je vous recommande fortement ce livre qui nous tiens en haleine jusqu'à la fin et qui nous rappelle les questions habituelles que l'on peut se poser : Qui sont vraiment nos amis, sont-ils vraiment ce que l'on pense ? Est-ce que je suis prêt à prendre de tel risques pour ce qui ne semble être que des illusions ?

Voila voilà, personnellement je ne donnerais pas de notes, tout simplement parce que je ne sais pas noter. Vous vous rappelez quand un prof nous demandais de noter notre propre travail ? Ben moi j'en étais incapable.

Juu'
Enregistrer un commentaire